TélégrapheAlexander Bain était un inventeur et ingénieur écossais. Il fut l'inventeur de la première horloge électrique et découvrit comment améliorer le système du télégraphe morse. Le télégraphe de Morse exigeait la présence de deux opérateurs, le premier manœuvrant une clef télégraphique (un manipulateur) et le deuxième, à l'autre bout du circuit, qui écoutait les sons générés par le télégraphe. Avec ce système, il n'était pas possible d'aller très vite et l'augmentation des messages à transmettre rendait nécessaire de trouver une solution pour améliorer le système.

Alexander Bain vivait à Edimbourg, en Ecosse, lorsqu'il breveta le 12 décembre 1846 le télégraphe chimique. En observant le télégraphe de Morse et constatant sa lenteur, il découvrit qu'il pouvait utiliser le courant électrique du télégraphe Morse non pas pour générer un son, mais pour faire une marque sur une bande de papier en mouvement, trempée dans une solution de nitrate d'ammonium et de ferrocyanure de potassium. Au passage du courant, une marque bleue apparaissait.

Le système pouvait fonctionner si rapidement que l'opérateur qui envoyait le message ne pouvait pas suivre la cadence que permettait l'appareil. Bain a donc conçu un nouveau système utilisant des bandes de papier perforée que l'opérateur devait introduire pour l'envoi du message. Le télégraphe chimique de Bain fut testé entre Paris et Lille, et atteignit une vitesse de 282 mots en 52 secondes, alors que le télégraphe de Morse ne pouvait donner que 40 mots par minute.

Le télégraphe de Bain a été utilisé en Grande-Bretagne et aux USA, une courte période seulement, car Samuel Morse a obtenu l'interdiction de l'invention de Bain au motif qu'il utilisait son alphabet, protégé par un Brevet. En 1859, le télégraphe de Bain disparaissait gentiment en n'étant plus utilisé que sur une seule ligne.

En 1855, Giovanni Caselli inventa le pantélégraphe, premier appareil qui permettait la reproduction fidèle d'une image à distance.