Wallace Carothers est le père de la science des polymères synthétiques et plus précisément du nylon et du néoprène.  Malgré une carrière extraordinaire de chimiste, d’inventeur et savant, Wallace Carothers détenant plus de cinquante brevets, l’inventeur souffrait en son for intérieur.

Né en Iowa, il devient comptable et enseignant. En parallèle, il poursuit ses études en sciences dans le Missouri. Il recevra une maîtrise et un doctorat de l'Université de l'Illinois et sera également professeur à Harvard, où il étudie les structures chimiques des polymères dès 1924.

En 1928, la société DuPont ouvre un laboratoire de recherche pour le développement de matériaux artificiels. Carothers quitte son poste à Harvard pour rejoindre la division de recherche de l’entreprise et il est rapidement nommé chef du département de chimie de l’entreprise. Bien que véritablement doué en chimie, la véritable raison de sa nomination était une pénurie de personnel due à l'effort de guerre lors de la Première guerre mondiale.

Wallace Carothers et son équipe ont été les premiers à étudier la famille des produits chimiques acétyléniques. En 1931, DuPont fabrique du néoprène, un caoutchouc synthétique créé par le laboratoire de Carothers. L'équipe cherche ensuite à produire une fibre synthétique capable de remplacer la soie, une matière produite en majorité par le Japon avec qui les relations commerciales étaient pour le moins tendues. En 1934, son équipe combine les produits chimiques amine, hexaméthylène diamine et acide adipique pour créer une nouvelle fibre formée par le processus de polymérisation, comprenant une réaction de condensation. L’eau résultant de la condensation affaiblissait la fibre crée en retombant dans le mélange et Carothers améliorera le processus en faisant en sorte que l'eau soit distillée et retirée, rendant les fibres plus résistantes.

Il évaluera plus de 100 polyamides différents avant d’en choisir un. Le 28 février 1935, DuPont brevète la nouvelle fibre connue sous le nom de nylon qui sera commercialisé dès 1938. En 1936, Wallace Carothers épouse Helen Sweetman, une collègue travaillant également chez DuPont. Son épouse enceinte de leur premier enfant, Carothers se suicidera avant la naissance de son enfant, probablement en raison de troubles bipolaires.

Image: une corde en nylon, vu sur pixabay.com