Les roues équipées de pneumatiques en caoutchouc résultent des travaux réalisés sur plusieurs décennies par Michelin, Goodyear, Dunlop et d'autres. Certains de ces inventeurs sont reconnaissables à leurs noms par toutes celles et ceux qui se sont intéressés à l'achat de pneus pour leurs véhicules.

Le chimiste américain Charles Goodyear (1800-1860) a breveté le procédé de la vulcanisation en 1844, plus de 50 ans avant que les premiers pneus en caoutchouc n'apparaissent sur des voitures. La paternité de cette découverte lui a été contestée et il a fallu l'intervention d'un tribunal pour qu'il soit encore aujourd'hui reconnu comme seul inventeur du caoutchouc vulcanisé, un processus consistant à chauffer et enlever le souffre du caoutchouc, le rendant ainsi imperméable et résistant et lui permettant de conserver son élasticité.

L'écossais Robert William Thomson (1822-1873) a inventé le premier pneu en caoutchouc vulcanisé, breveté en 1845. Trop coûteux, il n'a pas connu le succès malgré la qualité de son invention, capable de rouler 2000 kilomètres sans détérioration. Cela a changé avec John Boyd Dunlop (1840-1921), un vétérinaire écossais et inventeur reconnu du premier pneumatique gonflable. Son brevet, accordé en 1888, ne concernait toutefois pas les automobiles, mais était destiné à être posé sur des roues de bicyclette.

En 1895, André Michelin et son frère Edouard furent les premiers à utiliser des pneumatiques sur une automobile. En 1911, Philip Strauss invente le pneu combiné à une chambre à air remplie d'air. Il fonde la société Hardman Tire & Rubber Company qui les commercialiseras.

En 1903, un certain Litchfield de la Goodyear Tire Company brevète le premier pneu sans chambre à air, qui sera monté pour la première fois bien plus tard sur une voiture de marque Packard, en 1954. En 1904, une innovation permettra aux conducteurs de réparer leurs roues en cas de crevaison, c'est la jante démontable. En 1908, Frank Seiberling invente les pneus rainurés, permettant une meilleure traction sur route. En 1910, BF Goodrich Company invente des pneus à durée de vie plus longue en ajoutant du carbone au caoutchouc. Goodrich inventera également les premiers pneus en caoutchouc synthétique en 1937 fabriqués à partir d'une substance brevetée appelée Chemigum.